Page d'accueilQui sommes-nous ?L'édition actuelleLes expositions 2011L'histoire des chapellesRevoir

Revoir:

2010 Les invités

2010 Divers

2009 Les invités

2009 Divers

2008 les invités

2008 Divers

2007 Les invités

2007 Divers

2009 Les invités:

Artistes réunis à Locmaria

Georges Bescond

Marc Bernol

Jean-Fr. Chaussepied

Michèle Colloc

Dominique Comolet

Yvon Daniel

J.Pierre Dauvillier

LucieOnthemoon (Guyot)

Marie Inisan

Danièle Jollé

Roger Joncourt

Kim en Joong

Loys Laouénan

Serge Marzin

Laurent Mordelet

Général:

Page d'accueil

Plan du site

Contact

Adresse

« Toute beauté vient de Dieu. Et particulièrement celle que les créateurs humains essaient de nous transmettre, car ils ne sont que les interprètes de ce qui leur a été donné. Ici, le peintre écoute en lui-même cette voix qui a ravi, dans le sens littéral, les mystiques. Les couleurs demeurent un langage secret, le sens nous échappe, mais nous recevons à travers ces sons figés en ondes lumineuses sur la toile ou le papier le message entendu par tous s’ils veulent y prendre garde, mais écouté par le petit nombre seulement.
Kim En Joong nous livre des fragments de ce monde inconnu. Ses couleurs viennent chacune à son tour chanter sa joie d’exister, et parfois, comme éperdues de leur propre magnificence, toutes ensembles elles balbutient la gloire de celui qui les a créées. »

Julien Green

Vers la » page de la brochure
Vers » l'historique de la chapelle

Kim En Joong, peintre français, est né en 1940, à Booyo, en Corée du Sud.
En 1960, il se convertit au catholicisme, s’installe en France et est ordonné prêtre, dominicain, en 1974.
Il vit et travaille entre Paris et Vence, exposant dans le monde entier.
« À la jonction de plusieurs civilisations, de mondes opposés qu’il a appris à connaître, à apprivoiser (…), l’œuvre de Kim En Joong est imprégnée d’une croyance forte et
généreuse».
Résolument abstraite, voire lyrique, son oeuvre utilise le « langage de la couleur ».
« Les envolées lyriques de cette peinture donnent des sonorités nouvelles aux formes et aux couleurs, mais également à l’image d’un au-delà qui conduit inévitablement à la contemplation ».
Le père Kim En Joong a réalisé de nombreux vitraux, notamment pour la cathédrale d’Évry, la chapelle des dominicaines de Dax, pour l’église de Ganagobie, il réalise 8 vitraux.